Nos essais

Test Stromer ST5 ABS, la Rolls des vélos rapides

By  | 

Bon, autant vous le dire tout de suite, nous sommes là sur du très haut de gamme destiné à une clientèle CSP++. Mais il faut bien le reconnaître, ce Stromer, assisté jusqu’à 45 km/h, possède des caractéristiques techniques et des finitions de très haut vol. Il va sans dire que le prix atteint lui aussi des sommets !

Prix : 10 328 €/Poids : 28 kg/Batterie : 983 Wh

Les essais de vélos, à la rédaction, ça nous connaît ! On en reçoit régulièrement et on les roule avec plaisir. Mais il faut le reconnaître, cela vient souvent après plusieurs minutes de montage ! Mais là, pour le Stromer, nous n’avons rien eu à faire, si ce n’est vérifier les différents serrages. Le vélo est arrivé entièrement monté dans une caisse en bois impressionnante. Cerise sur le gâteau, la batterie était même chargée à bloc. Autant dire que le vélo était utilisable tout juste déballé, le rêve de tous les (grands) enfants à Noël.

De la haute couture

Cependant, avant de partir bille en tête sur le Stromer, prenons le temps de l’observer. Premier constat, les lignes sont élégantes et épurées. La batterie, positionnée dans le tube inférieur et éjectable latéralement sans clé, ainsi que les câbles sont entièrement intégrés tout comme l’écran tactile situé sur le tube supérieur, proche de la direction. Petit plus non négligeable pour les utilisateurs qui aiment avoir leur smartphone sous les yeux, Stromer livre le vélo avec un support SP Connect qui se fixe sur l’emplacement prévu à cet effet sur la potence.

De leur côté, les soudures poncées du cadre en aluminium et la peinture gris granite nous propulsent immédiatement dans le luxe. Idem en ce qui concerne le feu diurne intégré dans la colonne de direction, tout simplement magnifique. Notons cependant l’absence totale de suspension. Les concepteurs suisses semblent entièrement faire confiance aux pneus à grosse section conçus spécifiquement pour la marque par Pirelli, pour apporter un peu de bien-être au pilote. Un pari osé au regard de la rigidité du cadre et du prix du vélo. C’est un peu comme si on nous vendait une voiture sans suspension…

Un ABS pour des freinages efficaces et sécurisés

En matière d’équipement, commençons par le grand plus de ce vélo, l’ABS. Pour un surplus de sécurité, les ingénieurs suisses ont choisi d’utiliser le système antiblocage Blubrake. Premier constat, celui-ci est très discret du fait de l’intégration de ses principaux composants. Il se compose, au niveau de la roue avant, d’un capteur qui analyse en permanence la vitesse à laquelle vous évoluez et transmet les données à une unité électronique qui va détecter, lors d’un freinage, la situation où la roue se bloque. Le système va donc réguler la pression hydraulique du freinage, quelle que soit la force exercée sur le levier. La roue avant ne se bloquera pas et le vélo, dont les masses sont parfaitement réparties, restera stable et ne dérapera pas. Soleil évité ! En toute sincérité, c’est bluffant et extrêmement rassurant.

Pour le reste, le Stromer ST5 ABS reçoit une transmission électronique Shimano XT di2 (donc électrique) à 11 vitesses, des freins à disques hydrauliques avec des disques d’un diamètre de 203 mm, un phare avant Supernova avec deux puissances d’éclairage ainsi qu’un feu arrière Supernova avec feu stop, sans oublier l’obligatoire rétroviseur.

C’est le petit disque noir qui analyse votre vitesse et transmet les données à une unité électronique

Une motorisation puissante

Pour la partie électrique, le Stromer ST5 ABS est équipé d’un puissant moteur roue arrière Syno Sport d’une puissance de 850 W et délivrant un couple maximal de 48 Nm. Il propose 4 modes d’assistance dont un mode Sport qui vous amène à la limite des 45 km/h à une vitesse vertigineuse sans que l’on ait de sentiment de fournir un effort démesuré (comme c’est le cas avec le moteur Bosch 45 km/h par exemple). En choisissant le bon rapport, on parvient sans peine à laisser sur place moto, scooter et autres voitures en départ-arrêté. C’est assez jouissif !

Par ailleurs, ce qui est plaisant avec cette motorisation, c’est sa réactivité. Ainsi, même lorsqu’on roule entre 40 et 42km/h, il suffit d’une bonne pression sur la pédale pour recevoir un surplus de puissance et ainsi doubler en toute sécurité. Ce moteur est alimenté par une très grosse batterie de 983 Wh. Le fabricant annonce une autonomie de 180 km et cela ne doit pas être loin de la réalité. En effet, lors de notre essai, en utilisant les modes 2, 3 et Sport, nous avons consommé 50% de la capacité de la batterie en parcourant 54 km et 317 m de dénivelé et en respectant le Code de la route, ce qui implique de nombreux redémarrages ! Car ne l’oublions pas, pour la législation française, le Stromer, comme tous les vélos rapides ou Speed, est assimilé à un cyclomoteur et est donc assujetti au Code de la route, et ne peut donc pas bénéficier des aménagements cyclables.

Un confort un peu rude

Bien sûr, sur un vélo capable d’atteindre de telles vitesses, difficile d’accorder la moindre souplesse au cadre et celui du Stromer est vraiment très rigide. De fait, chaque irrégularité de la route remonte directement jusqu’au pilote. C’est un peu rude, et il faut être dans l’anticipation permanente pour pouvoir compenser. D’autant que la selle n’est pas très aidante non plus. Heureusement cela peut se changer ! Sachez néanmoins qu’il est possible de faire monter une fourche suspendue ainsi qu’une tige de selle suspendue pour un surcoût de 1200 € environ (gloups…). En revanche, les poignées sont confortables et toutes les commandes tombent idéalement sous la main.

Un vélo connecté

Finissons ce test en abordant le côté connecté de ce vélo. Sur un vélo à plus de 10 000 €, cela se justifie pleinement. Ainsi, en téléchargeant l’application Stromer Omni, on peut verrouiller et déverrouiller son vélo par simple approche via le Bluetooth, mais aussi et surtout bénéficier d’une protection antivol en recevant une notification en cas de mouvement suspect. Il est alors possible de localiser le vélo par GPS, mais aussi d’activer le mode antivol à distance afin de bloquer le moteur. Sur l’application, on retrouve également des informations relatives aux trajets effectués, à l’autonomie restante de la batterie. Toutes ces informations sont également disponibles via l’écran intégré. Cette connectivité permet également de personnaliser l’assistance et d’effectuer des mises à jour sur le vélo. Et en cas de
problème, le revendeur peut effectuer de la maintenance à distance.

Notre conclusion

Bien sûr à plus de 10000 €, ce vélo rapide tient plus du rêve que de la réalité pour nombre d’entre nous. Et ce d’autant plus que l’on circule en milieu urbain avec des arrêts tous les 100 mètres. Impossible alors de profiter pleinement de toute la puissance de ce vélo. Cependant, si vous parcourez au quotidien plus de 40 km sur des routes de campagne, la question d’un tel investissement peut se poser. Vous ne serez pas beaucoup moins rapide qu’en voiture et vous aurez une réelle activité physique car il faut quand même bien tourner les jambes pour le faire avancer ce Stromer !

  • On aime : La puissance du moteur • Le très bon équilibre du vélo • La transmission Di2
  • On regrette : son poids • l’absence de suspension de série

Caractéristiques

  • Cadre : aluminium
  • Fourche : aluminium
  • Transmission : Shimano XT di2, 11 vitesses, 11×42
  • Freins : Stromer HD944 by TRP avec système ABS Blubrake
  • Selle : Stromer by Ergon
  • Eclairage : Supernova M99 Pro, Supernova M99 taillight et feu de jour
  • Pneus : Pirelli Cycle-e, 27,5”
  • Moteur : Syno Sport, 48 Nm
  • Batterie : Stromer, BQ983, 48 V/20,4 Ah
  • Temps de charge : 5h30
  • Autonomie : 180 km
  • Distributeur : www.stromerbike.com

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.