Nos essais

Test Pure Electric Flux One : Simplicité et efficacité

By  | 

Distributeur de vélos originaire de Grande-Bretagne et développant largement son réseau de magasins sur le territoire français, Pure Electric lance aujourd’hui sa propre marque de vélos avec un objectif : occuper un secteur délaissé par les grandes marques, le VAE efficace à prix abordable et pour une mobilité du quotidien réussie et accessible à tous. Un pari gagnant ?

Prix : 1 199 €/Poids : 17,5 kg/Batterie : 252 Wh

A l’heure où les prix de vélos électriques s’envolent, la société Pure Electric, fondée par Adam Norris, décide de proposer en marque propre, une nouvelle collection de vélos abordables. Mais attention, abordable ne signifie pas bas de gamme. La preuve avec le premier modèle de cette gamme Pure Electric, le Pure Flux one. Certes, ce vélo ne dispose pas des toutes dernières technologies à la mode ni des équipements dernier cri. Mais à bien y réfléchir, la connectivité est-elle indispensable sur un vélo ?

Simplicité d’utilisation

Ce que visent les concepteurs de ce vélo, c’est la simplicité d’utilisation et une solution de mobilité efficace au quotidien. Et quoi de plus efficace que de pouvoir utiliser son vélo en toutes circonstances, même lorsqu’on a oublié de charger la batterie ? Car tel est bien le pari de ce vélo au cadre en aluminium léger et réactif. Avec son poids de 17 kilos, sa bonne répartition des masses, il s’emmène sans problème à la seule force des mollets, la base du cyclisme. Finalement, la petite batterie de 1,5 kilo, positionnée au niveau du porte-bidon sur le tube inférieur est avant tout là pour alimenter le moteur, situé dans la roue arrière, afin d’assurer des départs efficaces et faciliter le passage des petites côtes.

La petit batterie offre une autonomie de 40 km. Légère, elle se glisse sans problème dans un sac lorsque le vélo reste dehors

Sur le plat, le Flux One s’emmène très bien à la pédale !

Le moteur, développant un couple maximal de 35 Nm et fonctionnant selon 3 modes d’assistance, remplit parfaitement son rôle. Au pilote de choisir le bon mode en fonction de ses besoins : le mode 1 assiste jusqu’à 15 km/h, le second jusqu’à 20 km/h et le troisième jusqu’à 25 km/h. Mais sur le plat, il roule vraiment très bien sans forcer et sans monter dans le dur sur le plan cardiaque. On reste aisément autour des 20km/h. Nous avons également été agréablement surpris par le confort de roulement. on craignait un peu la tabasse sur les pavés, mais il n’en fut rien. Le faible embonpoint de ce vélo n’est certainement pas étranger à cette caractéristique.

Un équipement des plus spartiate…

Côté équipement, on fait dans la simplicité chez Pure electric, voire même le dépouillement puisque le vélo ne possède ni béquille ni garde-boue, deux accessoires qu’il faudra monter en option pour des roulages urbains sereins. Sur le plan mécanique, le vélo dispose d’une seule vitesse et de freins à disque mécaniques. L’utilisation de ces derniers suppose du doigté, surtout sur chaussée humide, leur fonctionnement étant moins progressif que celui des modèles hydrauliques. En revanche, on trouve une transmission par courroie carbone, propre, silencieuse et sans grande nécessité d’entretien. Là encore, on vise la simplicité !

La transmission par courroie fonctionne dans le plus grand silence.
Peu gourmande en entretien elle met un terme aux tâches de graisse sur le bas du pantalon

… pour un design très épuré

Tout cela donne un poste de pilotage épuré. Il y a juste un écran minimaliste pour consulter sa vitesse instantanée, la charge de la batterie et modifier le mode d’assistance. Notons enfin que, pour la sécurité des cyclistes, les concepteurs ont eu la bonne idée d’apposer des autocollants réfléchissants un peu partout sur le cadre sans que cela n’en dénature l’esthétisme.

Minimaliste, le display fournit les informations strictement nécessaires. Cela évite les distractions !

Un confort bien plus agréable qu’on ne l’imaginait

Une fois en selle, la position de pilotage est plutôt agréable et orientée sport. Mais attention, le cadre au tube supérieur horizontal et à taille unique ne conviendra pas à tout le monde. Cela n’en fait pas pour autant un modèle masculin. Côté confort, nous avons trouvé les poignées assez fermes. Heureusement le vélo, doté de roues de 700, filtre étonnamment bien les vibrations.

Notre conclusion

Au final, au guidon de ce vélo, nous nous sommes fait plaisir sans jamais craindre la panne sèche, ce qui pour la sérénité d’esprit n’est pas désagréable. Bien sûr, pour un usage quotidien, il faudra l’équiper de garde-boues, mais franchement, pour un vélo à moins de 1 200 €, ce Pure Flux one tient parfaitement la route et nous n’hésitons pas à le recommander auprès de ceux et celles qui souhaitent passer à l’électrique sans disposer d’un budget démesuré.

On aime : Simplicité d’utilisation • Grande stabilité • Son côté hybride
On Regrette : La dureté des poignées • L’absence de béquille et garde-boue.

Caractéristiques

  • Cadre : aluminium 6061-t6
  • Fourche : aluminium
  • Freins : disques mécaniques Nutt, leviers Tektro
  • Transmission : Gates 22/55
  • Selle : Knus
  • Eclairage : amovible à pile
  • Pneus : Maxxis Overdrive excel, 700×35 mm
  • Moteur : roue arrière Brushless Vision Gm 110
  • Batterie : Cellule Samsung, 36 V/7 Ah
  • Autonomie : 40 km
  • Temps de charge : 4 heures
  • Distributeur : www.pureelectric.com

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.