News

Mortalité de la route en ville : piétons, cyclistes et motards en première ligne

By  | 

L’European Transport Safety Council (ETSC) vient de publier une étude mettant en lumière les dangers de la ville pour les piétons, cyclistes et motards qui représentent, en Europe, 70% des morts de la route en milieu urbain. Ce sont les piétons qui paient le plus lourd tribut. Ils représentent 40% des tués contre 18% pour les motards et 12% des cyclistes. Les piétons représentent également 25% des blessés graves contre 22% pour les motards et 23% pour les cyclistes.

Le nombre de morts en milieu urbain a baissé en moyenne de 2,2% en Europe depuis 2010

Les rédacteurs du rapport insistent donc sur la nécessité, pour les responsables des grandes villes européennes, d’améliorer la sécurité des routes urbaines. “Aussi longtemps que les citadins ne se sentiront pas en sécurité en marchant ou pédalant dans les rues de leur ville, ils auront tendance à privilégier l’utilisation de la voiture”, déclare l’un des auteurs du rapport. Et il ajoute, “cela crée alors un cercle vicieux car, en prenant leur voiture, ils font courir un risque toujours plus élevé aux piétons autour d’eux.” Néanmoins, le rapport met en lumière les progrès effectués dans le domaine de la sécurité des plus fragiles. Entre 2010 et 2017, seule la Roumanie a vu le nombre de décès en milieu urbain augmentés. Dans les 26 autres pays européens, le nombre de tués baisse ou stagne.

Le respect des limitations de vitesse est une des clés de la sécurité

L’European Transport Safety Council souhaite donc que, dans les dix prochaines années, l’Union Européenne et toutes les villes européennes donnent la priorité aux voies de circulation protégées pour les usagers les plus vulnérables. Mais la sécurité des piétons et des cyclistes en ville passe également par un respect des limitations de vitesse. Or, il apparait que dans la plupart des villes européennes, les vitesses observées sont de 35 à 75% supérieures à la limite autorisée.