News

Ma Cycloentreprise, Talent du vélo

By  | 

Pour la 10e année consécutive, le Club des villes et territoires cyclables a décerné ses Talents du vélo organisé avec une quinzaine de partenaires. Plus de 58 candidatures ont été enregistrées cette année dont un gros tiers sur dans la catégories innovations de services.

Dans la catégorie “Entreprenariat” c’est l’opération “Ma Cycloentreprise” soutenue par l’association des Boites à vélo qui a été récompensée. Programme lancé en janvier dernier et entré officiellement en vigueur le 24 juin 2020 avec l’organisation des premières formations, Ma Cycloentreprise a pour objectif de favoriser la création de cyclo activités ou d’aider au passage du thermique à la pédale pour les entreprises qui le souhaitent. Il s’inscrit dans le contexte de la loi d’orientation des mobilités qui vise à améliorer les déplacements des Français tout en intégrant l’enjeu environnemental.  

Travailler à vélo n’a rien d’une lubie

En soutenant l’opération “Ma Cycloentreprise”, les membres des Boites à Vélo souhaitent propager l’idée selon laquelle il est tout à fait possible de travailler à vélo de manière efficace et rentable » explique Mathieu Cloarec, directeur de l’association Boites à Vélo France, “a condition d’être bien accompagné…

Aider les entrepreneurs à murir leur projet

Présenté lors de l’appel à projets des CEE (certificats d’économies d’énergie), le programme soutenu par les Boites à vélo, porté par l’Adie (association qui ouvre l’accès au crédit à des personnes exclues des réseaux bancaires traditionnels) et financé par ENI France, a été lauréat dans la catégorie de la Mobilité économe en énergie fossile. Le programme s’adresse donc à des néo entrepreneurs qui s’interrogent sur l’opportunité de se lancer ou non à vélo. Un parcours en trois étapes, proposer gratuitement, va leur permettre de mûrir et d’affiner leur projet avant de se lancer dans l’aventure de la cyclo entreprise.

Une formation théorique et pratique

Cela commence par une formation en petit groupe à la cyclo mobilité professionnelle. Sur une demie journée, ils reçoivent des informations théoriques sur le travail à vélo, la circulation en ville, la conduite d’un vélo cargo, la longueur des journée… mais aussi une formation pratique en testant différents modèles de cargo. A l’issue de cette formation, les plus motivés peuvent obtenir un rendez-vous individuel avec un des formateurs de l’association (généralement cyclo entrepreneur lui-même) pour discuter du projet et prendre des renseignements sur le type de matériel nécessaire à l’accomplissement de son activité. 

Une aide au financement

Une fois le projet arrivé à maturité, encore faut-il le financer. Les personnes qui ont les moyens passeront par un prêt bancaire traditionnel tout en bénéficiant des primes à l’achat territoriales. Pour ceux qui sont exclus des réseaux bancaires traditionnels, Ma Cycloentreprise a mis en place une prime d’acquisition du matériel à hauteur de 20% du prix total avec un montant maximal de 1800 €, la prime étant associée à un micro prêt de l’Adie.