Business

L’atelier de la batterie, une deuxième vie pour vos batteries

By  | 

Contrairement aux diamants, les batteries ne sont pas éternelles. Les cellules s’usent avec le temps, et leur autonomie décroît passé un certain nombre de cycles de charge. C’est le moment de la confier aux mains expertes de Raphaël Dombey, fondateur avec son papa Bruno de l’Atelier de la Batterie.

C’est dans la zone industrielle de Combeplaine, à Rive-de-Gier dans la Loire, que Raphaël, électrotechnicien de formation, vient d’ouvrir son atelier de reconditionnement de batteries de VAE et autres trottinettes. L’activité n’est pas nouvelle, mais elle a de l’avenir devant elle au regard des ventes grandissantes de VAE et autres objets de déplacement personnel. Mais pour Raphaël, cette création d’entreprise s’inscrit avant tout dans une démarche écologique, puisque 70% des composants sont recyclés. A l’heure où l’on parle de redonner une deuxième vie à nos meubles, nos vêtements voire même nos équipements électroménagers, la genèse de l’Atelier de la Batterie prend tout son sens : le reconditionnement plutôt que du neuf à tout prix !

Reconditionner est très avantageux pour le portefeuille

Raphaël Dombey n’est pas un novice dans le domaine. Voilà près de 10 ans qu’il œuvre dans le milieu de la mobilité électrique. « J’ai travaillé pendant cinq ans dans une entreprise qui fabrique des voitures 100% électriques puis trois ans chez Doctibike, une entreprise spécialisée elle aussi dans le reconditionnement des batteries au lithium. » Le boulot lui plaît, mais il est loin de chez lui. L’idée germe alors de créer sa propre société dans le même domaine d’expertise, la remise à neuf de la batterie en changeant les cellules et la carte électronique, mais en gardant le boîtier d’origine. « Lorsque cela est possible, je me propose même d’augmenter la capacité de la batterie » précise Raphaël. Cette démarche de reconditionnement a deux avantages : elle assure la récupération de l’ancienne batterie, et sur le plan financier, c’est bien moins cher que d’acheter une batterie neuve. D’autant que le travail effectué par Raphaël est garanti pendant deux ans. Si Shimano et Bosch demandent obligatoirement un certification spéciale pour pouvoir toucher à leur batterie (certification en cours de demande chez Bosch), l’Atelier de la Batterie peut redonner une nouvelle jeunesse à presque toutes les autres batteries du marché. Une fois les anciens éléments de la batterie retirés, Raphaël démonte et sépare les composants recyclables comme l’acier, le fer ou le polymère, ou valorisables (nickel, cobalt, manganèse) avant d’envoyer le tout en Moselle ou en Isère pour qu’ils soient revalorisés.

70% des composants d’une batterie sont aujourd’hui recyclés

Dans un premier temps, le service de l’Atelier de la batterie s’adresse en priorité aux particuliers. Pour profiter des services de l’Atelier de la Batterie, il suffit de se connecter sur site de l’entreprise et de se laisser guider. L’envoi et la réexpédition de la batterie sont à la charge de la société. Il faut compter un délais de 10 à 12 jours dans le cas d’un reconditionnement, entre le moment du règlement sur le site et le retour de la batterie.

Pour espérer vivre de sa nouvelle activité, Raphaël espère s’occuper de 500 batteries minimum par an. Au-delà, il envisagera d’embaucher une deuxième personne. Et cela pourrait peut-être se faire plus vite que prévu puisque Bruno, le papa de Raphaël, œuvre pour la commercialisation de ce nouveau service auprès des magasins mais aussi de grandes surfaces spécialisées dans le sport. « Ils ont tous des ateliers pour la mécanique et l’entretien des vélos, mais il n’y a jamais d’atelier de reconditionnement de batterie », explique Bruno Dombey. « Il y a donc un vrai marché dans ce domaine ! » A terme, il pourrait également s’occuper des batteries présentes sur le gros outillage de jardin, pour lequel il reçoit de nombreuses demandes. Mais dans un premier temps, il va se consacrer aux vélos et trottinettes avant de monter en puissance.

www.atelierdelabatterie.fr

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *