News

Débridage, attention danger !

By  | 

Alors que les VAE se multiplient sur les routes européennes, la CONEBI (Confédération Européenne de l’Industrie du Vélo), met en garde contre toutes les manipulations visant à modifier le comportement de ces vélos électriques.

Si la CONEBI, qui regroupe 68 entreprises œuvrant dans l’univers du vélo, reconnait que la grande majorité des propriétaires de VAE roulent sur des vélos conformes, elle souhaite cependant rappeler les risques auxquels s’exposent les contrevenants et les risques réglementaires qu’ils font encourir au plus grand nombre.

Invalidation de l’assurance en cas de débridage

La CONEBI rappelle ainsi que le fait de circuler sur des routes publiques avec un vélo à assistance électrique modifié peut non seulement entrainer des problèmes de sécurité et technique, les VAE n’étant pas conçus pour rouler à des vitesses aussi élevées que certains kits de transformation permettent d’atteindre, mais avoir aussi et surtout des conséquences juridiques très graves. En effet, en cas d’accident avec un vélo débridé ou modifié ultérieurement à son homologation, l’assurance en responsabilité civile, au tiers ou pour dommages corporels souscrite par l’utilisateur peut être invalidée. Toute demande de garantie sera alors rejetée.

Par ailleurs, la conduite de VAE modifié par quelques-uns pourrait occasionner, selon la CONEBI, des répercussions négatives sur tous les utilisateurs de VAE avec des modifications réglementaires relatives à l’usage de ce mode de transport. Or, pour les membres de la CONEBI, le cadre législatif actuel qui accorde une égalité de traitement entre les vélos musculaires et les VAE, est fondamentale pour favoriser l’augmentation de ce mode de transport dans la vie de tous les jours.

S’engager contre la falsification des VAE

Pour toutes ces raisons, tous les membres actifs de la CONEBI rassemblant des associations nationales et des entreprises de l’industrie du vélo, s’engagent à lutter contre la falsification des vélos en améliorant les normes existantes et en sensibilisant toutes les parties prenantes au danger de la transformation hors contexte légal, via des formations et des campagnes publicitaires de sensibilisation.

La CONEBI demande également par la voix de son président Erhard Büchel, au législateur européen d’interdire clairement la vente et le montage de kit de débridage.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.