Concept & Design

Vélo Cowboy, la chevauchée connectée

By  | 

Aujourd’hui direction la gare de Lyon où j’ai rendez-vous avec Tanguy, co-fondateur de la marque Cowboy, et Olivier responsable du R&D. Suite au lancement de la campagne de précommande de leur vélo en France, ils sont en tournée dans l’hexagone pour faire découvrir leur Cowboy, version n°2.

Nous nous retrouvons sur l’esplanade de la gare de Lyon. Les deux représentants de la société Belge Cowboy sont facilement repérables… à leurs vélos posés contre un pot de fleur géant. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’ils ont une sacrée ligne ces vélos. Et pour cause : Dès le début de l’aventure, ils ont tout mis en œuvre pour proposer un vélo au design épuré. Disons le clairement, le défi est relevé haut la main.

transmission par courroie
La traditionnelle chaine est remplacée par une courroie, plus propre

Le Cowboy, un vélo bien né

L’aventure de Cowboy débute vraiment en 2017. Trois jeunes entrepreneurs belges, vexés de se faire doubler dans les rues de Bruxelle par des personnes âgées sur leur VAE, mais qui ne se reconnaissent pas dans les vélos à assistance électrique disponibles sur le marché, décident de créer leur vélo. Après plusieurs mois de développement, ils présentent leur premier produit au salon de l’Eurobike à la fin de l’été 2017. La consécration ne tarde pas : ils sont récompensés par un award du design. Ce prix leur permet de lancer la production officielle des premiers vélos Cowboy vendus dès 2018, uniquement en Belgique. Le succès est tel qu’ils se retrouvent rapidement en rupture de stock.

La batterie du vélo Cowboy est parfaitement intégrée au tube de selle
La batterie de 360 Wh pèse 2,4 kg

10 millions d’euros levés pour se développer en France, Allemagne et aux Pays-Bas

Fort de ce succès, ils lèvent 10 millions d’euros auprès d’investisseurs afin de développer une nouvelle mouture de leur vélo, en tenant compte des remontées des premiers clients (manque de confort, autonomie trop faible), mais aussi de s’attaquer aux marchés allemand, français et hollandais. Le 26 avril dernier, la société Cowboy lançait les préventes de son nouveau modèle via son site internet (la société privilégiant la vente en directe… nous en reparlerons plus bas). En moins de deux mois, 2000 vélos sont commandés ! Comment peut-on expliquer un tel engouement ?

Design, simplicité, sérénité et assistance adaptative

Pour Tanguy,” le vélo Cowboy repose tout simplement sur un concept que l’on ne trouve pas ailleurs. Nous avons conçu un vélo taillé pour la ville avec un seul objectif : apporter du plaisir, de la simplicité et de la sérénité à son utilisateur.” Pour parvenir à un tel compromis, ils ont développé leur propre kit moteur “bien plus facile à intégrer que les blocs moteurs déjà présents sur le marché”. Celui-ci dispose, entre autres, d’un capteur de couple situé au niveau du moteur. Il apporte un bon coup de boost au démarrage sans pour autant être trop violent. Ensuite, l’assistance s’adapte automatiquement aux besoins du cycliste. “Tenant compte des remarques des premiers clients, nous avons également doublé l’autonomie qui est aujourd’hui de 70 km réels. Pour obtenir une bonne capacité sans pour autant se retrouver avec une grosse batterie difficile à intégrer, nous utilisons les mêmes cellules que les batteries Tesla.” Concernant la simplicité d’utilisation, on peut difficilement faire plus dépouillé. “Nous avons une transmission par courroie, propre et sans entretien, une seule vitesse et un seul mode d’assistance.” La puissance délivrée par le moteur dépendra donc de la force du pédalage. “Une fois sur le vélo, le cycliste n’a plus qu’une chose en tête, le plaisir. Il peut se concentrer sur son pilotage et pour un vélo typé urbain, c’est essentiel” explique Olivier. Enfin, le dernier atout de poids pour expliquer le succès de ce vélo, c’est son prix : 1990 €.

Le vélo cowboy et son style épuré

De la vente directe exclusivement

Pour parvenir à proposer un tel prix de vente, la société Cowboy a fait le pari de la vente directe. “Le vélo commandé arrive directement chez l’acheteur qui n’a plus qu’à installer les pédales, régler la hauteur de selle et repositionner le guidon, des actions assez simples à effectuer.” Et pour le SAV ou l’entretien ? “Nous avons passé des accords avec des revendeurs en France, sur l’ensemble du territoire, qui acceptent de s’en occuper et sont donc tenus au courant de toutes les innovations qui interviennent sur le vélo. Par ailleurs, via l’application, le client a accès à une assistance en moins de 5 minutes.” Et lorsqu’on demande à Tanguy comment ils font pour rassurer le futur acheteur, il répond :”il est possible de réserver un test ride via le site. Des personnes, formées au vélo, donnent alors rendez-vous au demandeur près de chez lui pour lui faire essayer le vélo et répondre à toutes ses questions. C’est une démarche importante même si on constate que 50% des achats via le site s’effectuent sans test préalable.”

Le Cowboy, un vélo connecté

L’application Cowboy, disponible sur Apple Store et Google play, permet donc de verrouiller et déverrouiller le vélo mais aussi de le retrouver en cas de vol grâce à un tracker. Par ailleurs, si quelqu’un tente de bouger le vélo, une alerte arrive automatiquement sur le smartphone du propriétaire. Enfin, dès lors que des mises à jour arriveront (comme l’alerte accident qui enverra un message à vos proches en cas de chute), il suffira de mettre à jour l’application et le vélo sera immédiatement pourvu de cette nouvelle fonctionnalité.

Via le smartphone et l'application dédiée, le Cowboy est un vélo connecté

 L’effet Wahou !!

Alors que nous discutons, un homme s’approche et demande à essayer le vélo. “je l’ai vu sur Instagram et il est sacrément beau.” Naturellement, Tanguy et Olivier acceptent. Via l’application, Tanguy allume le vélo et va même jusqu’à fixer son téléphone sur la potence. Il faut dire que tout est commandé via l’application dédiée. Cela permet d’obtenir des données sur sa vitesse, son temps de parcours, l’éclaire, magnifiquement intégré au cadre, et la charge de la batterie. Lorsqu’on utilise le GPS de son téléphone, les données apparaissent directement sur l’application. Mais revenons à notre testeur surprise : moyennant une carte d’identité, il monte donc sur le vélo et s’élance en lançant un énorme wahou!!! Quelques minutes plus tard il revient tout sourire, impressionné par l’efficacité de l’assistance.

Evolutions futures du vélo Cowboy ?

Aujourd’hui, le vélo n’est disponible qu’en une seule forme de cadre, une seule couleur (noire) et une seule taille. Dans l’avenir, des déclinaisons pourraient être proposées. “Mais dans un premier temps, nous souhaitons proposer un vélo bien fini, fiable et assurer la solidité financière de l’entreprise qui emploie, à date, 45 personnes”.

La rédaction de City Ride vous proposera un essai complet du vélo dans le numéro 46 de City Ride à paraître en septembre.