Nos essais

Test Beaufort BO, un vélo typiquement urbain

By  | 

Marque belge née en 2010, Beaufort s’est principalement implantée pendant 10 ans dans les pays du nord de l’Europe. Depuis trois ans, elle fait une percée vers le sud avec des vélos qui se veulent avant tout confortables, stylés et abordables. Nous avons donc testé le Bo, un vélo qui aime la ville.

Prix : 2 399 €/Poids : 25,2 kg/Batterie : 468 Wh

A l’heure où les cadres se font de plus en plus gros pour accueillir des batteries intégrées grande capacité, Beaufort propose avec son Bo un vélo aux lignes légèrement vintage. ici, pas de tubes surdimensionnés, la batterie se logeant comme au bon vieux temps (il y a 3 ou 4 ans, une éternité dans une industrie du cycle qui a connu une multitude d’évolutions techniques en très peu de temps) sur le porte-bagages. Certes les lignes ne sont pas aussi épurées que sur les vélos tout intégrés, mais elles ont leur charme. Si ce positionnement de la batterie alourdit un peu la silhouette, il a un côté très pratique : la batterie se retire très facilement et sans risque de la voir choir par terre ! La forme col de cygne du cadre s’avère également très pratique en ville pour monter et descendre du vélo facilement, même sans être très grand, ce qui n’est pas gagné avec un vélo juché sur des roues de 700. Ces dernières offrent néanmoins une certaine prestance au vélo tout en apportant un confort de roulage et un bon rendement une fois que le vélo a pris son rythme de croisière. enfin, sans être d’une finition exceptionnelle, le cadre en aluminium présente bien et sa conception lui assure une bonne rigidité.

Des valeurs sûres

Sur le plan technique, le Beaufort Bo ne fait pas dans le Hi-tech, il vise plutôt les valeurs sûres. On retrouve donc une fourche suspendue Zoom qui remplit parfaitement son rôle sur les petits défauts de la route tout comme la tige de selle suspendue. Associée à une position de pilotage bien droite, idéale en ville, ces deux éléments apportent un véritable agrément de conduite en ville. Grâce à la potence réglable sans outil, le vélo s’adapte aisément aux différents pilotes. Pour la simplicité d’usage, le vélo est équipé d’un moyeu avec huit vitesses intégrées. On peut changer de rapport à l’arrêt pour faciliter les redémarrages au feu. Pour le freinage, les concepteurs ont monté des V-brakes hydrauliques. Leur fonctionnement est agréable et plutôt précis. Au niveau de la motorisation, nous sommes ici sur un moteur central Bafang, doux et silencieux dans son fonctionnement. Il s’intègre parfaitement sur le vélo et favorise l’abaissement des masses pour offrir au Bo une belle stabilité. C’est d’autant plus important qu’une grande partie du poids est logé haut sur l’arrière avec la batterie.

Le moteur fonctionne selon 5 modes d’assistance. Il possède un couple maximal de 80 Nm. Pourtant, nous avons eu beaucoup de mal à ressentir cette valeur sur nos démarrages même en jouant avec les vitesses et dans les côtes, il peinait à délivrer l’entrain escompté. Il fallait alors rétrograder pour ne pas rester scotché. En revanche parfois, sur un coup de pédale un peu plus appuyé, il nous a surpris par l’arrivée soudaine de puissance. Notre vélo étant régulièrement utilisé pour des tests, on peut supposer que ces dysfonctionnements provenaient de problèmes de réglages du capteur de puissance, le moteur Bafang ne nous ayant jamais habitué à un comportement aussi capricieux.

  • On aime : Confort de conduite • Equipements éprouvés
  • On Regrette : Manque de puissance du phare avant

Caratéristiques

  • Cadre : aluminium
  • Fourche : Zoom
  • Transmission : Shimano Nexus 8 V
  • Freins : V-brakes hydrauliques Magura HS11
  • Selle : Confort Velo®
  • Pneus : CST anti-crevaison
  • Eclairage : Axa ecoline
  • Moteur : Bafang M300, 80 Nm
  • Batterie : 468 Wh, 36 V/13 Ah
  • Autonomie : 120 km
  • Temps de charge : 4,5 heures
  • Distributeur : www.beaufortbikes.com/fr

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.